Formulaire d'engagement des candidats et candidates aux élections municipales – Une ville pour tous

Vous êtes ici : Accueil » Formulaire d'engagement des candidats et candidates aux élections municipales – Une ville pour tous

Nous invitons tous les candidats et candidates aux élections municipales d'Ottawa à remplir ce formulaire d'engagement. Nous souhaitons connaître votre position concernant les services et les systèmes de soutien destinés aux résidents et résidentes les plus vulnérables de la ville.

Si je remporte l’élection, j’entreprendrai de :

Mettre l'abordabilité du logement au rang des priorités à Ottawa. Veiller à ce que la Ville augmente continuellement l'offre de logements sûrs et abordables, y compris le parc de logements locatifs très abordables du marché privé et du secteur sans but lucratif. À cette fin, je soutiendrai l'expansion des outils financiers et politiques d'Ottawa pour augmenter le nombre de logements très abordables. Pour en apprendre davantage sur ce travail, consultez le site Starts With Home. Cette coalition de leaders d'Ottawa recommande :

  • Définir des politiques municipales qui renforcent les protections des locataires contre les « rénovictions » et les « démovictions »;
  • Établir une stratégie d'acquisition de logements sans but lucratif;
  • Procurer des logements inclusifs, très abordables et accessibles à tous;
  • Élaborer une politique solide de zonage inclusif garantissant que les nouvelles constructions comportent des unités permanentes à prix abordable, en fonction du revenu du ménage;
  • Augmenter le budget municipal afin de loger 1 000 ménages chaque année et en consacrer 30 % à la stratégie du logement « Pour les Autochtones, par les Autochtones »;
  • Préserver la qualité des logements abordables existants;
  • Exiger une licence pour les propriétaires afin d'assurer une surveillance plus efficace et de financer les réparations au besoin;
  • Désigner une personne indépendante chargée de protéger la population en matière de logement et de faire appliquer le droit au logement.

Soutenir les transitions en cours et l'égalisation du financement entre les services de police et les services sociaux offerts en amont. Prendre l'initiative, au sein du Conseil municipal, de mieux répartir les dépenses existantes et ainsi améliorer la sécurité communautaire en finançant les services sociaux dont le personnel possède l'expérience et les relations nécessaires pour répondre aux crises liées à la santé mentale, à l'itinérance, à la violence contre les femmes et aux jeunes. Pour en savoir plus, lisez le rapport Repenser la sécurité communautaire à Ottawa lisez le rapport Repenser la sécurité communautaire à Ottawa qui souligne que :

  • Les services communautaires offrent une gamme d'interventions qui répondent plus efficacement aux groupes en crise, ce qui réduit considérablement le nombre d’arrestations et d’incarcérations, ainsi que les préjudices;
  • Étant donné que les interactions avec la police coûtent entre 1 000 $ et 2 500 $ par incident, les économies possibles sont substantielles;
  • Le financement des services sociaux d'Ottawa n'a pas suivi le rythme de la demande de services ni de la complexité croissante des besoins des résidents et résidentes;
  • Il existe un large éventail de services pertinents et efficaces à Ottawa, qui pourraient être immédiatement étendus afin de mieux répondre aux crises et de les atténuer à moindre coût.
  • Les organisations locales aussi doivent être financées de manière proportionnelle afin de soutenir les personnes qui vivent ou ont vécu une expérience de sous-financement et de marginalisation, pour qu'elles puissent jouer un rôle de premier plan. Il peut s'agir d'une étape vers la prise de mesures visant à combattre l'inégalité raciale dans le cadre de la Stratégie de lutte contre le racisme de la Ville.

Pour en apprendre davantage sur les approches alternatives aux communautés en crise, consultez le sommaire du rapportAlternatives for a Safer Ottawa: Non-Police Mental Health Crisis Response (en anglais).

p>Favoriser une vie digne et durable pour les gens à faible revenu en utilisant la place de notre municipalité aux tables actuelles de modernisation de l'aide sociale provinciale/municipale pour préconiser un financement adéquat des services municipaux et des taux viables pour les bénéficiaires du programme Ontario au travail (OT) et du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH). L'extrême insuffisance des taux d'OT et du POSPH oblige présentement les bénéficiaires à vivre dans une pauvreté profonde, telle que déterminée par la mesure du panier de consommation (MPC), le seuil de pauvreté officiel du Canada. Subsister avec moins de 75 % de la MPC est considéré comme de la pauvreté « profonde ». Voici quelques actions clés à entreprendre pour améliorer la vie des résidents et résidentes à faible revenu :

  • Veiller à ce que les organismes de services sociaux soient financés de manière adéquate, directement ou au moyen de transferts aux municipalités;
  • Augmenter les taux du POSPH et d'OT chaque année en fonction de l'inflation;
  • Augmenter les investissements dans le domaine de la sécurité alimentaire en appuyant des solutions immédiates et à plus long terme pour mettre fin à la faim et à l'insécurité alimentaire à Ottawa;
  • Renforcer le soutien municipal aux programmes communautaires de partage des aliments (Boîte de bonne bouffe, marchés communautaires mobiles et marchés de producteurs, cuisines communautaires dans chaque quartier, frigos communautaires);
  • Fournir davantage de fonds aux organismes communautaires qui œuvrent pour mettre fin à l'insécurité alimentaire, en particulier auprès des groupes économiquement marginalisés.

Rendre notre ville plus accessible aux gens à faible revenu ou marginalisés en appuyant un gel des tarifs d'OC Transpo pour tous; la gratuité du transport en commun pour les bénéficiaires du POSPH ou d’OT et pour les personnes âgées; et l'unification des laissez-passer pour les individus à faible revenu. S'engager à respecter des normes de sécurité plus élevées pour nos rues et nos infrastructures afin de construire des rues sûres pour tous les membres de la collectivité, indépendamment de leur âge et de leur capacité. Pour en savoir plus, lisez le rapport Transportation Equity: Community Conversations report. (en anglais). Le document recommande des actions visant à améliorer la vie des résidents et résidentes à faible revenu, notamment :

  • Bâtir des logements abordables à proximité du réseau de transport à haut niveau de service (Transitway) et développer le transport en commun là où les gens vivent;
  • Étendre les services de Para Transpo et mettre en place un système de réservation le jour même;
  • Étendre les services de transport en commun en milieu rural, ajouter des itinéraires, les rendre plus fiables et les relier aux besoins quotidiens des gens (épicerie, rendez-vous médicaux, école, travail et loisirs);
  • Élaborer une stratégie claire pour qu'Ottawa atteigne son objectif de zéro décès dans les transports actifs – marche, vélo, etc. – d'ici 2035.

Mettre en place un organe consultatif sur l'équité des genres afin de guider le conseil municipal et de l'aider à intégrer une analyse comparative entre les sexes lors de la prise de décisions législatives concernant le budget, les ordonnances, les motions et les résolutions. Pour en apprendre davantage, lise L’avancement de l’équité et l’inclusion : un guide pour les municipalités.