Les compressions budgétaires provincial. Nos collectivités en péril.

Vous êtes ici : Accueil » Les compressions budgétaires provincial. Nos collectivités en péril.

city landscape cartoon

Faites connaître vos préoccupations

Bonne nouvelle. Le Premier ministre Doug Ford a annulé le plan annoncé par son gouvernement visant à réduire le financement de la santé publique, des ambulances terrestres et de la garde d’enfants en 2019. C’est un signe encourageant qui indique qu’il répondra lorsque les résidents et résidentes exprimeront leurs préoccupations concernant les répercussions de compressions éventuelles dans les programmes sociaux. Toutefois, certains signes laissent croire qu’un financement adéquat de ces importants services pourrait encore être mis en péril en 2020 et dans les années à venir.

Nous vous encourageons à écrire à votre député ou députée, ainsi qu’au premier ministre Ford; dites-leur combien l’annulation de la réduction du financement dans les domaines de la santé publique, des ambulances terrestres et de la garde d’enfants est importante, et à quel point vous valorisez ces services. Joignez-vous aux membres du conseil municipal d’Ottawa pour faire savoir au gouvernement provincial qu’il doit engager des conversations constructives avec les municipalités et les collectivités afin de bien comprendre les conséquences de réductions de financement futures.

En même temps, vous pouvez exprimer vos préoccupations au sujet d’autres compressions qui ont été annoncées dans le budget provincial de 2019:

  • Aide juridique Ontario – The provincial government has cut funding to Legal Aid Ontario by 35%. Because of that, Legal Aid Ontario is cutting funding to community legal clinics by 16%. These cuts are retroactive to April 1st and they are just the start. The cuts to Legal Aid Ontario will continue to increase, reaching 45% by 2021 – which will mean more cuts to funding for community legal clinics.
  • Sociétés d’aide à l’enfance – Le budget prévoit une réduction du financement pour les 49 sociétés d’aide à l’enfance qui servent et protègent les enfants vulnérables.
  • Prestation transitoire pour enfants – La Province planifie éliminer ce fonds, qui verse jusqu’à 230 $ par mois par enfant aux familles qui reçoivent des prestations d’aide sociale, mais qui ne reçoivent pas la prestation ontarienne pour enfants ni le supplément de la prestation nationale pour enfants (par exemple, les demandeurs du statut de réfugié).
  • Dans le secteur de l’aide sociale, les dépenses relatives aux prestations et aux services offerts aux personnes les plus vulnérables de l’Ontario seront réduites de 11 %. Ces compressions, combinées à la redéfinition des critères d’admissibilité aux prestations du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées, laissent dans l’incertitude les personnes handicapées et les prestataires d’Ontario au travail.
  • Les compressions annoncées au Conseil des arts de l’Ontario auront une incidence sur le Fonds culturel autochtone, qui procure aux membres des Premières Nations des occasions de recouvrer leurs enseignements et leurs pratiques culturelles.

Faire compter nos voix – la santé de notre ville et de nos collectivités en dépend.